Passage-École

Le chapeau 

La pensée est comparable à un chapeau sur la tête
qui représente tout ce que vous croyez que vous êtes.
Mais les gens qui se fient trop à leur QI, « je pense, donc je suis »
 et « Si je connais vraiment à fond mes pensées,
elle seront comme une lampe éclairant mon sentier »,
ils seront déçus, car ce chapeau vous empêche justement la vue... 

Car même si vous avez réussi votre carrière, votre ascension,
cela ne dit rien sur votre arbre, car la Sagesse est sans prétention.
On pourrait même dire : « Elle est douloureuse dans sa simplicité »
et c’est justement ce que rejette le chapeau à pensées. 

C’est pourquoi les systèmes de pensées habituelles
ne s’intéressent pas à la prise de conscience en tant que telle.
Sans diplômes, remporter de l’honneur est impossible
et voyez-vous déjà passer par l’aiguille, le chameau de la bible ? 

Croyez-moi, ce chapeau ne recule pas de son propre mouvement,
le mieux serait de parfois l’ignorer, tout bêtement.
Car quand vous plongez en dessous de vos pensées,
et que ce sont les petits signes de votre nain que vous captez,
les feuilles tomberont et le faîte sera moins lourd, au fur et à mesure,
et vous entrerez en contact avec la pensée pure, utilisée par votre vraie nature.

Eh bien, ne soyez plus sceptique et prenez le train :
Votre essence à vous aussi vous tend la main !

***

Traduction d’un poème extrait du livre de Monde de la Sagesse en néerlandais « De ezel en de klaproos » (L'Âne et le coquelicot)

 

Hoed Eva